Le Groupe Loup Bretagne et le braconnage des loups en France

Le groupe PP Alpes, un collectif de naturalistes indépendants des pouvoirs publics, a publié récemment un rapport basé sur une analyse des données de la saison de reproduction de 2020 issues du suivi de 26 meutes localisées dans les 7 départements abritant la quasi-totalité des meutes françaises.

Ce rapport est consultable ici.

On y apprendra que le braconnage élimine un nombre de loups équivalent à l’effectif abattu par les tirs dérogatoires diligentés sur décision des services de l’État. Conséquence de ce massacre : « on ne voit pas comment la population des loups de France pourrait échapper à un effondrement ». Pourtant l’Etat vient d’élever le plafond des abattages à 118 individus.

L’espèce parviendra-t-elle un jour à notre région ? Il est évident qu’on ne lui rend pas la tâche aisée. C’était déjà ce contre quoi le Groupe Mammalogique Breton s’élevait dans l’avis publié en septembre 2019.